Wednesday, 26 March 2014

Small Change: quitting bottled water / 6 Jours 7 Nuits: arrêter l'eau en bouteille

One of our volunteers receives her refillable bottle!
(texte en français ce-dessous)

In the run up to the UN World Water Day on March 22, we wanted to challenge Brussels residents wedded to their bottled water to try one week of drinking tap water. We ambushed passers-by on Place Stephanie on a busy Saturday afternoon, offering them one of these sturdy refillable water bottles to replace their throwaway plastic bottles. Would carrying it become a habit?

The theme of this year's UN World Water Day was Water and Energy. For us, the link with bottled water was clear. Not only do plastic bottles require energy (and thus natural resources) to produce, they consume energy to transport them (usually by road) from bottler to distributor to shop to consumer and again when thrown away - collected by road vehicles, transported to a recycling plant and cleaned and processed into a less valuable and versatile form of plastic. What a waste!

Furthermore, it is estimated that for every litre of bottled mineral water produced, a further 3 litres were consumed in production. Every time you drink a litre of mineral water a further three are going to waste! In a world in which 768 million people do not have access to clean drinking water and 2.5 billion have no access to sanitation, water is scarcely a resource we can afford to waste.


Meanwhile, poor old tap water is unloved and even maligned. Without the marketing dollars of the major drinks companies, it is accused of being of poor quality and even harmful to health. Tap water in Brussels is rigorously tested for all possible pollutants and has extremely low traces of minerals, well below permitted levels. For up-to-date information on the quality of the water in your area, check here.

Often people take one look at the inside of a lime scaled kettle here in the capital and announce 'I don't want my insides to look like that!'. Good job we're not robots then and that calcium is easily absorbed by the body. In fact, hard water like that in Brussels has numerous health benefits. It is high in soluble calcium and magnesium, which can help prevent a range of serious diseases.

The volunteers we enlisted usually drink between 3 and 7 bottles of water a week, for reasons ranging from convenience to taste, or simply considering it to be healthier. Many were shocked to learn the statistics behind the plastic bottle they buy and the energy and water it consumes before it reaches their hand. So how did they adapt to leaving it behind for one week?

Olav Oye, from Norway, usually drinks 3 or 4 bottles of water a week. He was immediately on board, even refusing our refillable bottle as he already had one at home. He promised to try to avoid water in plastic bottles for one week. How did it go?

"I found it fairly easy at work - well, I used the water cooler instead of going up one floor to get tap water. It's not perfect as it still requires energy to transport, from Spa or wherever. But I did avoid buying any bottled water in the supermarket. I found the taste of tap water acceptable,  it wasn't a problem. I think plastic bottles should be taxed by the Belgian state to discourage their use, like using a car it should be economically punished. In Norway, we have a bottle return scheme for plastic bottles. They are made of stronger plastic than here, you can't crush them and throw them away. You can take them back to a store and get €0.15 for a small bottle, more for a bigger bottle. Most people participate. If you don't find a store you throw them away, but then many homeless people make a living from finding discarded bottles and returning them to stores. Brussels or Belgium should do something similar."

Dimitri Sturbois, from Brussels, tells us that he drinks on average 3 bottles of water a week, mostly at work. He admitted that the first day of the challenge he forgot to take his refillable bottle to work:
"But from the second day it became a habit. I didn't really get used to the taste - I think I'll filter it at home and then take it to work. I have to say I don't think I could fully get rid of bottled water, but I will use a combination of both. In any case, my daughter seems to like the green bottle!"

Margaux says she usually consumes 7 or 8 bottles of water a week. Having tried a week of tap water, she says she couldn't tell the difference in taste. "There was nothing difficult about taking a bottle with me. It fit in my bag. Actually it was easier than buying bottled water. Of course, it's more ecological too. I'll definitely switch to tap water in a refillable bottle in future."

So it would seem our experiment was successful - most participants we spoke to decided that after a week with a refillable bottle they would switch to tap water. Incredible that a habit that was once part of our daily lives is also easier, cheaper and healthier. The fightback begins here.

You can buy steel or aluminium water canteens at several outdoor stores around Brussels. Mine looks like this.
There are also beautiful stainless steel bottles available online from stores such as Give Me Tap, or über trendy collapsible plastic bottles that fit in your teeniest handbag from Ohyo. Whatever your bottle, make it your new best friend. That disposable bottle is so last year.

******

Dans le cadre de la journée mondiale de l'eau le 22 mars, nous avons voulu mettre au défi des bruxellois mariés à leur eau en bouteille pour qu’ils tentent de boire pendant une semaine l'eau potable du robinet. Nous avons tendu une embuscade aux passants de la place Stéphanie, un samedi après-midi chargé, en leur offrant l'une de ces bouteilles d'eau solides et réutilisables pour remplacer leurs bouteilles en plastique jetable. Ce geste serait-il le début d’une nouvelle habitude?

Le thème de la journée mondiale de l'eau de cette année était celui de l'eau et de l'énergie. Pour nous, le lien avec l'eau en bouteille était clair. Non seulement les bouteilles en plastique ont besoin d'énergie pour produire (et par conséquent de ressources naturelles),  mais elles consomment aussi de l'énergie à être transportées (généralement par la route) de l’embouteilleur au distributeur en passant par la consommation et pour finir lorsqu’on les jette, ces bouteilles sont collectées par les véhicules routiers, transportées vers une usine de recyclage où elles sont nettoyées et transformées en une forme de plastique moins précieux et polyvalent. Quel gâchis!

En outre, on estime que pour chaque litre d'eau minérale produit en bouteille, 3 litres supplémentaires ont été consommés dans la production. Chaque fois que vous buvez un litre d'eau minérale 3 autres sont gaspillés! Dans un monde où 768 millions de personnes n'ont pas accès à l'eau potable et 2,5 milliards n'ont pas accès à l’hygiène publique, l'eau est une ressource que nous ne pouvons plus nous permettre de gaspiller.

Pendant ce temps, la pauvre vieille eau du robinet est mal aimée et même dénigrée. Sans les budgets de marketing des grandes entreprises de boissons, elle est accusée d'être de mauvaise qualité et même dangereuse pour la santé. L'eau du robinet à Bruxelles est rigoureusement testée pour tous les polluants possibles et a d’extrêmement faibles traces de minéraux, bien en dessous des niveaux autorisés. Pour obtenir des informations mises à jour sur la qualité de l'eau dans votre région, cliquez ici.

Souvent, les gens jettent un coup d’oeil à l'intérieur de leur bouilloire pleine de calcaire et s’exclament: “Je ne veux pas que mes entrailles aient l'air de ça!”. Heureusement que nous ne sommes pas des robots et que le calcium est facilement absorbé par le corps. En fait, l'eau calcaire comme ça à Bruxelles a de nombreux avantages pour la santé. Elle est riche en calcium et en magnésium soluble, ce qui peut aider à prévenir une série de maladies graves.

Les bénévoles à qui nous avons fait appel boivent généralement entre 3 et 7 bouteilles d'eau par semaine, pour des raisons allant de la commodité au goût, ou tout simplement parce qu’ils pensent que c’est meilleur pour la santé. Beaucoup ont été choqués d'apprendre les statistiques qui se cachent derrière la bouteille en plastique qu'ils achètent, de l'énergie et de l'eau consommées avant qu’elle n’arrive dans leurs mains. Alors, comment se sont-ils adaptés à laisser derrière eux cette habitude pendant une semaine?

Olav Oye, de Norvège, boit généralement 3 ou 4 bouteilles d'eau par semaine. Il a relevé immédiatement le défi, refusant même notre bouteille réutilisable, puisqu’il en avait déjà une à la maison. Il a promis d'essayer d'éviter l'eau dans des bouteilles en plastique pendant une semaine. Comment ça s'est passé?

"J’ai trouvé ça assez facile au travail – en fait, j'ai utilisé le refroidisseur d'eau au lieu de monter d’un étage pour obtenir de l'eau du robinet. Ce n'est pas parfait car ça nécessite encore de l'énergie pour le transport, de Spa ou d’ailleurs. Mais j’ai évité d'acheter n'importe quelle bouteille d’eau au supermarché. J'ai trouvé le goût de l'eau du robinet acceptable, ce n'était pas un problème. Je pense que les bouteilles en plastique devraient être taxées par l'état belge pour décourager leur utilisation, tout comme l'utilisation d'une voiture, ça devrait être économiquement puni. En Norvège, nous avons un système de retour de bouteilles pour les bouteilles en plastique. Elles sont faites d’un plastique plus dur qu’ici, vous ne pouvez pas les écraser et les jeter. Vous pouvez les ramener à un magasin et obtenir 0,15 € pour une petite bouteille, plus si la bouteille est plus grande. La plupart des gens y participent. Si vous ne trouvez pas un magasin et que vous les jetez dans une poubelle, alors beaucoup de sans-abris se chargeront de les trouver et les rendront aux magasins pour gagner quelques €. Bruxelles ou la Belgique devraient faire quelque chose de similaire. "

Dimitri Sturbois, de Bruxelles, nous dit qu'il boit en moyenne 3 bouteilles d'eau par semaine, le plus souvent au travail. Il a admis que le premier jour du défi il a oublié de prendre sa bouteille réutilisable au travail: "Mais à partir du deuxième jour, c’est devenu une habitude, je ne me suis pas vraiment habitué au goût - je crois que je vais filtrer l’eau à la maison et la prendre alors au travail. Je dois dire que je ne pense pas que je pourrais pleinement me débarrasser de l'eau en bouteille, mais je vais utiliser une combinaison des deux. En tout cas, ma fille semble aimer la bouteille verte! "

Margaux, elle, consomme généralement 7 ou 8 bouteilles d'eau par semaine. Après avoir essayé une semaine de l'eau du robinet, elle dit qu'elle n’a pas identifié de différence dans le goût. «Je n’ai eu aucune difficulté à prendre une bouteille avec moi. Elle rentre dans mon sac. En fait, c’était plus facile que d'acheter une bouteille d’eau en plastique. Bien sûr, c’est aussi plus écologique. A l’avenir, je vais certainement passer à l'eau du robinet dans une bouteille réutilisable.”

Il semblerait donc que notre expérience ait été un succès - la plupart des participants avec qui nous avons parlé ont décidé que, après une semaine avec une bouteille réutilisable ils opteraient pour l'eau du robinet. C’est incroyable qu’une habitude qui faisait autrefois partie de notre vie quotidienne puisse également devenir plus facile, moins chère et plus saine. La riposte commence ici.

Vous pouvez acheter des gourdes en acier ou en aluminium dans plusieurs magasins autour de Bruxelles. Le mien ressemble à ça.

Il y a aussi de belles bouteilles en acier inoxydable disponibles dans les magasins tels que Give Me Tap, ou des bouteilles en plastique pliables à la mode qui correspondent tip top à votre minuscule sac à main de Ohyo. Quelle que soit votre bouteille, qu’elle devienne votre meilleure amie. La bouteille jetable, c’est trop « has-been ».

Lire aussi:
Cet été, soyez gourdes! (Le Monde)

Traduction par Chloe Mason Molica.


6 comments:

  1. Do they ever call it rubbish removal in Australia? I have heard that term and I am trying to remember where it comes from. You never hear it in the United States. http://www.mrcleanup.com.au/

    ReplyDelete
  2. Not only do plastic bottles require energy (and thus natural resources) to produce, they consume energy to transport them.
    best mineral water spray

    ReplyDelete
  3. Interesting blog and very amazing detail about the Zero Up Bonus well done keep it up.
    Zero Up Bonus

    ReplyDelete
  4. Parahsakthy uses the technology of ICIWC for preventing hard water scale build-up that is designed to be eco friendly and free from chemicals and also effectively removes biofilm formation .

    ReplyDelete
  5. Muskan is the No-1 Non Government Organisation for water sanitation(Clean Water) in India.Its help and support for needing people in India. Muskan also provide clean water for urban place as well as rural area in all over India.
    ngo for water sanitation

    ReplyDelete